Sous Vente Farine | Les Colombiers

Paysages du massif de la Clape, Gruissan

Caractères & Intérêts du site
Archéologie Culture Architecture Nature Géologie

Introduction

En bordure de l'ancien chemin de Fleury à Gruissan, le paysage de la combe des Colombiers dominée par la barre rocheuse de Vente Farine et ses arches et protégée du vent dominant offre une lecture géologique et pastorale des plus intéressantes.

L'occupation depuis la fin de l'époque Moderne est attestée avec la présence de la ferme des Colombiers sur les cartes du XVIIIe siècle.
  • Toponymie
  • Les Colombiers
  • Le nom vient du latin colombarium qui signifie pigeonnier, élevage de pigeons.

    Les cartes anciennes et les Colombiers au XVIII<sup>e</sup> siècle.
  • Vente Farine
  • Bente Farine, Venta Farina:
    Que ce soit en Roussillon ou en Languedoc, cela désigne un lieu ou s'effectuait le vannage. Par extension, cela désigne un endroit particulièrement exposé aux vents.

    Ad serram de Doventa, col et roque de Doventa, XIIIe siècle (la serre de Douvent)

    la barre rocheuse de Vente Farine

Le système de failles | lecture géologique du paysage

Les failles des Colombiers

Situé entre deux failles normales (faisant partie du système méridional des Capitouls aux Karantes), la première matérialisée par la barre rocheuse de Vente Farine, la seconde par le ravin des Colombiers, la combe des Colombiers propose une lecture géologique claire des étages du Crétacé mis en évidence par des végétations différentes.

  • les deux principales failles matérialisées par la barre rocheuse de Vente Farine et le ravin des Colombiers
  • Le Barrémien: pech des Colombiers, Vente Farine à la végėtation rase et parsemée
  • L'Aptien avec ces deux sous-étages:
    • Les cuvettes du Bédoulien occupées par les vignes
    • Le Gargasien, au sud du ravin des Colombiers, couvert de pins.

Géologie des Colombiers

Depuis Vente Farine, vue nord de la combe des Colombiers, la combe Labit, les Crêtes et le plan de Cabrerisse. Depuis Vente Farine, vue nord de la combe des Colombiers, la combe Labit, les Crêtes et le plan de Cabrerisse.

Le miroir de faille des Colombiers

  • Le miroir de faille des Colombiers
  • Le miroir de faille des Colombiers

Au sud de la ferme, le miroir de faille des Colombiers met particulièrement en évidence le glissement des compartiments qui s'est effectué. L'érosion n'étant pas particulièrement marquée, la zone de friction et l'aspect strié du miroir sont visibles.

Le ravin des Colombiers

Le ravin des Colombiers

Comme une tranchée, le ravin sépare deux terrains aux caractéristiques bien différentes et matérialise le cheminement de la faille.

La ferme des Colombiers

La ferme des Colombiers | Ma Clape..
  • Les Colombiers
    Ferme et lieu-dit
  • Les Colombiès, 1704
  • Les Colombiez, 1742
  • Les Coulombers, 1777
  • Les Colombiers, 1830 (cadastre Napoléonien)
  • Les Colombiers, 1852 (carte d'État Major)

Située sur une petite colline du Barrémien (alt. 110m), en bordure du ravin, la ferme des Colombiers, construction qui comportait un étage, surplombe la combe et les vignes.
L'implantation de cette ferme à cet endroit, n'est pas le fruit du hasard. En effet, ici coexistent des conditions propices aux activités agricole et pastorale: une combe à l'abri du vent avec des terres adaptées à la culture, un ensoleillement optimum, un cours d'eau (le ruisseau des Colombiers) aujourd'hui à sec et aux proches alentours, des terres plus arides propre à l'élevage.
Bien que son nom évoque un élevage de pigeon, aucune construction actuelle ne vient étayer ce toponyme.

Carte d'état major 1852  © IGN
Carte d'état major 1852 © IGN

Les premières mentions sur les cartes de cette métairie datent du début du XVIIIe siècle.
Au XIXe siècle, deux corps de bâtiment sont visibles sur le plan du cadastre Napoléonien de 1830 sous l'appelation bergerie ainsi que sur la carte d'état major de 1852. Cette séparation des logements est typique du XIXe siècle.

La ferme des Colombiers en 1962 © IGN
La ferme des Colombiers en 1962 © IGN

Au XXe siècle, sur les photographies aériennes, il n'existe plus qu'un seul corps doté encore dans les années 60 d'un toit. De nos jours, la toiture n'existe plus. Chaque année, c'est le patrimoine de la Clape qui disparait un peu plus.
La ferme, dont la facade d'une longueur d'environ 20m sur 13m est orientée plein Est afin de profiter au mieux de la lumière du soleil. Les plus grandes ouvertures se trouvent ainsi sur cette facade.

Le four des Colombiers

Le four
Le four
Le four

Sur la facade Nord, les vestiges encore bien conservés d'un four attenant à l'habitation sont visibles sur la propriété. La voute de cet ouvrage de forme ovoïde, est construit en mortier et tuiles.

Le four

La ferme et le ravin des Colombiers

La ferme et le ravin des Colombiers
La ferme et le ravin des Colombiers

L'aménagement de la ferme des Colombiers

La ferme des Colombiers
La ferme des Colombiers

Les arches de Vente Farine

Les arches de Vente Farine | Ma Clape..

Dans la falaise calcaire à rudistes de Vente Farine datant du Barrémien (-121 Ma), l'érosion a creusé une système d'arches à l'intérieur d'un promontoire.

Les arches de Vente Farine
Les arches de Vente Farine
Les arches de Vente Farine

Le promontoire hébergeant le système des arches de Vente Farine évoque une tour de guet avec ses piliers et ces fenêtres, surveillant la combe des Colombiers.

La lumière pénétrant par les ouvertures éclaire dans un dégradé de couleurs l'intérieur d'une petite grotte creusée sous les arches. Ce jeux de lumières évolue tout au long de la journée alliant le bleu, le jaune, le blanc et le noir profond.
Les jeux de lumières sous les arches
Les jeux de lumières sous les arches
Depuis les arches
Depuis les arches

Depuis le promontoire, une large ouverture de 2m environ, orientée plein Est et surplombant la combe des Colombiers, offre un panorama sur la passe de l'Obre, la Vigie, la Combe Labit et le littoral Gruissanais.

Les arches de Vente Farine
Les arches de Vente Farine
Les arches de Vente Farine

Pour en savoir plus

1. Christophe Vigny, Département Terre Atmosphère Océan, École Normale Supérieure. Le mouvement des failles
2. Loïc Buffat, chercheur associé au CNRS Conférence: Fermes et villae en Narbonnaise, 2007