Salins du Narbonnais

Des rives de l'Aude à l'étang de Lapalme.

Introduction

Les conditions qui prédominent sur le littoral de la narbonnaise sont propices à l'implantation des salins, un fort ensoleillement, des pluies rares pouvant cependant être importantes de novembre à février, la présence d'un vent fort: le Cers, tout au long de l'année et un ensemble unique et immense d'étangs et de lagunes de faible profondeur.

Définitions

  • Définitions actuelles
  • Marais salant: Les marais salants sont un ensemble de bassins dans lesquels est récolté le sel, obtenu par évaporation de l’eau de mer, sous l’action combinée du soleil et du vent.
  • Salin: Terme employé dans le Sud pour désigner le marais salant.
  • Saline: Etablissement industriel dans lequel on produit du sel en extrayant le sel gemme ou en faisant évaporer des eaux saturées extraites du sous-sol.

Au Moyen-Age et à l'époque moderne, le mot salin pouvait désigner un lieu ou l'on entreposait le sel (ex. la Roque à Peyriac de Mer, bâtiment du XVIIe siècle - la Roche de nos jours ) tandis que celui de saline désignait une unité d'exploitation. Un domaine salin pouvait donc regrouper plusieurs salines de différents propriétaires. Sur les cartes et textes anciens du Languedoc, il est donc fréquent de retrouver indifféremment les deux dénominations dans les noms de lieux (ex. sur la carte d'état-major de 1852, saline de Sainte-Lucie dénommée de nos jours le vieux salin).

  • Terres et domaines
  • Villa: Domaine comportant des bâtiments d'exploitation et d'habitation (Moyen-Âge).
  • Alleu: Terre possédée en propriété complète, et par conséquence ne dépendant d'aucune seigneurie foncière (Xe siècle).
  • Tènement: Terre tenue d'un seigneur moyennant le paiement d'une redevance.

Les textes anciens font, pour la localisation des salines, souvent référence aux villas, alleux et tènements. On trouvera par exemple "Villa Judaica", "Alleu de Saint-Paul" ou "tènement de las Leinhes".

Localisation

Du fait des modifications importantes des étangs et du littoral depuis l'antiquité, la localisation des salins abandonnés et disparus peut s'avèrer compliquée. Dans l'Antiquité puis au Haut Moyen-Âge, les mentions relatives aux salins sont rares (épitaphe du "Salinator" Ie siècle de notre ère, près de de l'étang de Saint-Paul), même si leur existence est certaine. Les premières sources fiables datent du IXe siècle et les donations et cessions de salins mettent en évidence une activité importante et une multitude de domaines, mais le lecteur se heurte aux approximations (ex. ad Signa, juxta Narbonum), changements, mutations ou disparitions des noms des lieux.

Les grands groupes de salines dans le Narbonnais

Votre navigateur ne supporte pas les fichiers au format svg
  • A l'origine
  • Les salins de l'étang de Saint-Paul
    Les salins de Sigean
    Les salins de Sainte-Lucie
  • A la fin du Haut Moyen-Àge (Xe - XIIIe)
  • Autour de l'Étang Salin, Les salins de Narbonne
  • Au Moyen-Âge central/tardif (XIIIe - XVIe)
  • A Mandirac et aux Leignes, les salins de Mandirac
  • XVIIIe - XIXe
  • Les salins de Sigean
    Les salins de Lapalme
  • XXe
  • Les salins de Gruissan

Les salins dont l'origine/l'exploitation est antérieure au XXe siècle, peuvent être classés en 4 groupes/centres de production distincts dans l'espace et dans le temps:

  • Le premier est constitué par les étangs ou le sel se constituait naturellement. Les salins etaient en bordure de l'ancien rivage du Lacus Rubrasus.
  • Le second centre de salins se développe aux portes de Narbonne autour de l'étang Salin (villa Sancti Georgii)
  • Le troisième groupe se dėveloppe à partir du moment ou les atterrissements de l'Aude réduise et colmate l'étang salin. L'exploitation de déplace alors vers le sud sur la zone de Mandirac.
  • Le dernier groupe est principalement constitué par les extensions du salin de Sigean dans la partie sud de l'étang.

Une exploitation impactée par les modifications du littoral

Différents évènements ont participé à la fermeture de la majorité des salins du Narbonnais.

  • En premier lieu, les atterrissements de l'Aude ont au long des siècles, isolé et colmaté les salins compliquant l'exploitation et impactant par la même leur rentabilité.
  • Puis, ces atterrissements ont eu pour impact de modifier le rapport eau douce/eau de mer. L'apport en eau douce etant plus important, la survie du salin n'etait plus assuré.

Les deux seuls salins actuellement en activité sont en bordure du lido donc au plus proche de la mer dans laquelle ils puisent l'eau.

Les salins de Narbonne

Evolution des étangs de Narbonne/Gruissan
Evolution des étangs de Narbonne/Gruissan

Ces anciens salins situés "juxta Narbonum" ont complétement disparus suite à la sėdimentation des alluvions déposés à chaque crue de l'Aude et qui ont formaient les basses plaines de Narbonne.

Avant notre ère, le "Lacus Rubrasus" formait l'ancien golfe Narbonnais et s'étendait jusqu'aux portes de Narbonne. L'étang Salin et celui du Cercle en sont les restes.

L'étang du Cercle

  • Marais du Cercle, 1763
    Marais du Sauclé, 1771
    étang de Saint-Laurent, 1782
    étang du Cercle ou Maraussan, XIXe siècle

Reste du Lacus Rubressus situé au Sud/Sud-Est de Narbonne sur la rive droite de la Robine. Au XVIIe siècle, l'étang n'était plus qu'un marécage. Pour l'assainir, un canal de vidange a été construit en 1780.

L'étang Salin (étang de Vinassan)

  • L'Estang, 1548
    Estang Sali de Saint Pierre del Lec, 1608
    Estang de Vinassan, 1631
    Estang Salin, 1633
    Estang Salin ou marais de la Clape, 1680

Reste du Lacus Rubressus situé à l'Est de Narbonne sur la rive gauche de la Robine. Le canal de Sainte-Marie construit pour réguler les crues de l'Aude a aussi permis d'assécher l'étang Salin. Cet assèchement a été décreté à partir du moment ou la production de sel devenait moins rentable (bail à prix fait du dessèchement de l'étang Salin, dit aussi de Vinassan, au sieur Jean Desponde, sous la date du 11 mai 1585, devant maître Guichon, notaire de Narbonne). Il sera effectif au cours du XVIIe siècle.

Vue figurée du milieu du XVIe siècle représentant la ville de Narbonne, le massif de la Clape et l'étang Salin

Cette carte (photographie de Mina Kojima - AM Narbonne DD non côté) sur laquelle figure l'étang Salin en 1548 est la plus ancienne connue. Elle permet d'avoir une représentation du secteur avant la disparition de l'étang.

L'étang Salin - carte de l’île del Lec (1548). AM Narbonne DD non côté. ©Kojima Mina, 2012.
L'étang Salin - carte de l’île del Lec (1548). AM Narbonne DD non côté. ©Kojima Mina, 2012.

Au sud, se trouvaient les étangs du Capitoul et de la Gourgue qui ont disparus respectivement en 1852 et 1890.

Chronologie des salins de la Narbonnaise

Date à laquelle l'existence du salin a été mentionnée pour la première fois dans un texte à la faveur de cessions ou donations. Ceci implique que le salin pouvait avoir été exploité bien avant cette date.


  • Au cours des siècles: Le nom du salin a pu changer, le salin a pu évoluer, d'autres parties ont pu être exploitées avec un nom différent

Le lieu indiqué est le résultat de l'interprétation des textes anciens.

⚠ indique que la localisation est supposée.

  • Ie
  • Ve
  • 469 Sidoine Apollinaire mentionne des salines aux environs de Narbonne. (Carmen XXIII. Narbo. AD CONSENTIUM V. C., CIVEM NARBONENSEM.

    Salve, Narbo, potens salubritate, Urbe et rure simul bonus videri, Muris, civibus, ambitu, tabernis, Portis, proticibus, foro, theatro, Delubris, capitoliis, monetis, Thermis, arcubus, horreis, macellis, Pratis, fontibus, insulis, salinis, Stagnis, flumine, merce, ponte, ponto.
  • VIIIe
  • 782 Cagacanes | Peyriac de Mer
    (étang de Saint-Paul)

    C'est sur ce territoire que l'on trouve la villa Gragnanum, le prieuré de Saint-Paul de Granières (Graneriis dépendant de l'abbaye de Caunes) et les salins. En 990, il est fait référence à une cession de salines situées sur le territoire de Cabakanès (Kagakanes in second testament d'Adelaïde, vicomtesse de Narbonne).

    Ecclesia Sancti Pauli, salinae in loco qui dicitur a Cagacanes

  • IXe
  • 822Salin "Ad Signa" | Narbonne
    Lettre de L'Empereur Louis le Débonnaire aux religieux d'Aniane
    La signification exacte de "Ad Signa" n'est pas connue et aucune mention prėcise de sa localisation n'est faite dans les divers documents la mentionnant. Certaines analyses positionnent ce salin vers Sigean (secteur du Grand Salin).


    Et in pago narbonensi salinas que sunt in loco nuncupante ad Signa, ...
  • 832Grand-Salin | Sigean
    (Étang Salin)

    En 926, Donation faite à la cathédrale de Narbonne de Salins situés sur l'étang de Sigean à proximité de l'église disparue Sancta Reparata.

    Stagnum quae vocant Salarium..., subtus Sancta Reparata (texte original)


    XVIIIe siècle
    1776 Le Grand Salin: Carte de la cote de la mer depuis la redoute de Montoulies jusques au cap de la Franqui 1Fi1255 © AD11
    1776 Le Grand Salin: Carte de la cote de la mer depuis la redoute de Montoulies jusques au cap de la Franqui
    1Fi1255 © AD11

    XIXe siècle
    Le Grand Salin Cadastre Napoléonien 1846 (PW08920_01B_TA01) © AD11
    Le Grand Salin Cadastre Napoléonien 1846 (PW08920_01B_TA01) © AD11 Le Grand Salin de Sigean
    © IGN 1852

    XXe siècle
    Dans les années 1950 Sigean et le Grand Salin dans les années 1950 Dans les années 1960 Le Grand Salin à Sigean dans les années 1960 Le Grand Salin à Sigean à la fin des années 1960 Dans les années 1970 Le Grand Salin à Sigean à la fin des années 1960
    Dans les années 1990 Le Grand Salin à Sigean dans les années 1990
    ↳ Fermeture en 1968 Votre navigateur ne supporte pas les fichiers au format svg
  • 844Salin de Cauquenne | Port La Nouvelle
    (île de Sainte-Lucie)

    Diplôme qui ratifie la donation, par Charles Le Chauve, de l'île à l'abbaye de St Laurent de la Cabrerisse
    La localisation exacte des salines n'est pas connue. Plusieurs possibilités existent à proximité des anciennes occupations antiques de l'anse de Cauquenne et du rivage Nord de l'île (emplacement du salin Jules et au dessus des anciennes carrières).
    Les implantations possibles ou avérées de salines sur l'île de Sainte-Lucie
    Les implantations possibles ou avérées de salines sur l'île de Sainte-Lucie

    Au XIVe siècle, il n'est fait mention que d'une saline dans le livre vert de l’archevêché de Narbonne.
  • 875Salin Achacaganas | Peyriac de Mer
    (étang Saint-Paul)

    Cagacanes, Achagacanas, Achagakan, lieu sur le territoire de Narbonne

    In loco Sancti Pauli, Salinas quas obtinent in stagno juxta Narbonum, in loco qui dicitur Achacaganas.

    893 Eudes, roi des Francs, confirme les biens et les privilèges de l'abbaye Saint-Martin de Montredon (prieuré de La Grasse).

    et salinas quas Dagoberta dedit in civitate Narbona in loco qui dicitur Achagakan

  • 895Salin de Peyriac de Mer | Peyriac de Mer
    (le Doul)

    XVIIIe siècle
    Carte du diocèse de Narbonne Guillaume Lafont 1704 © BNF
    Carte du diocèse de Narbonne Guillaume Lafont 1704 © BNF
    1776 Le salin de Peyriac de mer : Carte de la cote de la mer depuis la redoute de Montoulies jusques au cap de la Franqui 1Fi1255 © AD11
    1776 Le salin de Peyriac de mer : Carte de la cote de la mer depuis la redoute de Montoulies jusques au cap de la Franqui
    1Fi1255 © AD11
    Carte du diocèse de Narbonne C. Aldring 1781 © BNF
    Carte du diocèse de Narbonne C. Aldring 1781 © BNF

    XIXe siècle
    Le salin de Peyriac de Mer
    © IGN 1852

    XXe siècle
    Le salin de Peyriac de Mer en 1935 © collection du musée archéologique de Peyriac de Mer
    Le salin de Peyriac de Mer en 1935 © collection du musée archéologique de Peyriac de Mer

    Dans les années 1950 Les salins de Peyriac de Mer dans les années 1950 Les salins de Peyriac de Mer dans les années 1950
    Dans les années 1960 Les salins de Peyriac de Mer vers 1961 Les salins de Peyriac de Mer en 1962 Les salins de Peyriac de Mer vers 1969
    De nos jours les anciens salins de Peyriac de Mer ↳ Fermeture en 1967 Votre navigateur ne supporte pas les fichiers au format svg
  • Xe
  • 908Saline de Saint-Pierre et Saint-Paul | Saint-Pierre del Lec
    (Etang Salin)

    Charte de Charles le Simple à l'abbaye de Lagrasse. Salines situées sur le territoire de Saint Pierre del Lec.
    Charte de Charles le Simple à l'abbaye de Lagrasse © Telma
    © Telma


    Nec non et cellam Sancti Petri et Pauli, in territorio Narbonensi in insula Lici... et in ipso pago, in insula, salinas quae fuit in subteriori loco et alias salinas quas donavit Dadila presbiter ad domum Sanctae Mariae, ad luminaria concinnanda

    ↳ Fermeture au XVIe siècle
  • 933Salin de Batipalmes | Coursan
  • 969Le Pradel | Narbonne
    (Etang Salin)

    Accord passé entre Aymeri, archevêque de Narbonne et les religieux du monastère de Saint-Pons de Thomières
    Les salins etaient situés au Nord-Est de Narbonne, prés de Trausse (Trencianum), localité aujourd'hui disparue (Métairie Barriste (Baliste) sur la carte d'état-major en 1852)


    Concedimus ipsam vieam que quondam Poncius comes proedestinavit ad ipsum locum nostrum, que est infra insulam Licii, infra terminos de villa Trenciano, sive ipsos salinas quae sunt ad ipso Pradello qui fuerunt quondam Eldricii

    ↳ Fermeture au XVIe siècle

  • 990Escales | Coursan
    Second testament d'Adelaïde, vicomtesse de Narbonne
    "In Scalas": propriété du chapître de Saint Just de Narbonne, situé à proximité d'anciens étangs desséchés.

    Ad coenobium Sancti Aniani dono omnes salinos quos habeo in Scalas quas empsi,.... sunt ipsas salinas in Scalas, areas xxxvi, et vineas, sunt infra termines de Aquamvivam, infra insula Licii.

    ↳ Fermeture au XIVe siècle
  • XIe
  • 1007Saline de la Villa Saint-Georges | Narbonne
    (étang Salin)

    Aux abords de Narbonne se trouvait la villa de Ruvinius ou villa Ruviniana, qui prit plus tard le nom de villa Saint-Georges du nom de son église. Plusieurs salines composaient le domaine salin.
    in comitatu Narbonense, in villa Sancti Georgii, que alio dicitur Ruvinianus,
    Charte 1007 cession d'une table de sel à Saint-Georges © Telma
    © Telma
    Accord conclu entre Étienne et ses soeurs d'une part, et Pons et ses soeurs d'autre part, au sujet d'une table de sel sise à Saint-Georges (près de Narbonne), dont la possession est confirmée aux premiers contre quatorze sous de Narbonne aux seconds

    in terminio prefate villae Sancti Georgii scamnum I de salinis qui fuerat illorum aviaticum, et quod melius esset illorum directum quam suorum, eo quod essent ipsi legitimi eredes et per successione parentorum debent ipsum alodem habere. Et affrontat ipse alodes de altano in alode de ipsos inter-pellatores, de meridie in salinas Martini, de circi in terra erma vel Salsorias cum suo salario, de aquilone in salinas Sancti Pauli.
    Emplacement de la villa Saint-Georges

    ↳ Fermeture au XVIe siècle

  • 1007Saline d'Estarac | Peyriac de Mer
    (étang de Saint-Paul)

    Saline d'Estarac © IGN
    © IGN 1852
    XXe siècle
    Dans les années 1950-60 Bages et les anciens salins au fond dans les années 60 Dans les années 1980 Les anciens salins au fond dans les années 80
    De nos jours L'étang de Saint-Paul
    ↳ Fermeture dans les années 1940
    Votre navigateur ne supporte pas les fichiers au format svg Cagacanes
  • 1048Saline La Lubane | Coursan
    (étang Salin)

    Donation faite à la cathédrale de Narhonne par l'archevêque Guifred & le vicomte Bérenger

    Et insuper donamus ad praefatam canonicam décimas de ipso sale quod exierit de ipsis salinis, quae sunt de Lutobanna usque ad ipsam Foz,

    Ces salines etaient situées au nord de l'étang Salin (actuellement au lieu-dit Las Seignes).
    ↳ Fermeture au XIVe siècle
  • 1048Saline de la Villa Judaïca | Narbonne
    (étang Salin)

    Donation faite à la cathédrale de Narbonne par l'archevêque Guifred et le vicomte Bérenger
    Emplacement de la villa Judaica

    Et insuper donamus ad praefatam canonicam décimas de ipso sale quod exierit de ipsis salinis, quae sunt de Lutobanna usque ad ipsam Foz, et de villa Judaica usque ad Narbonam.

    ↳ Fermeture au XVIe siècle
  • 1048Saline Saint-Paul | Narbonne
    (étang Salin)

    Située dans l'alleu de Saint-Paul au nord-est de Narbonne à proximité de la villa Saint-Georges.
    ↳ Fermeture au XVIe siècle

  • XIIe
  • 1117Salin les Auriolles | Narbonne
    (étang Salin)

    Accord entre l'archevêque de Narbonne et l'abbé de Saint-Paul

    Salinae quae vocant Auriolas, in villa Sancti Georgi

    ↳ Fermeture au XVIe siècle

  • XIIIe
  • 1218Saline "marine" du Pech Audier | Mandirac
    (étang de l'Ayrolle / étang de Conilhac)

    Bail fait par Pons de Taillebois à Pierre de Bolonac et sa femme
    Saline située à proximité du Roc de Conilhac
    (anciennement Pech Audier)
    Cette saline se trouve à proximité d'autres salines et d'un canal "aculea" destiné à alimenter les salines en saumure.

    Inventaire des archives communales de Narbonne série AA
    Inventaire des archives communales de Narbonne série AA
    Les anciennes salines du Pech © IGN
    Les anciennes salines du Pech © IGN

    Subtus podium Auderium ubi vacant ad operam Rotudam
  • 1272Saline de Pech Bisbal | Narbonne
    (étang Salin)

    Saline située à l'est de Gazagnepas, entre Vinhe Morut et le chemin del Griffol.

    Salinae ad Podium Episcopale
    ↳ Fermeture au XVIe siècle
  • XIVe
  • XVe
  • 1499Salines de Mandirac | Mandirac
    Compoix de 1499

  • XVIe
  • 1506Salin de Raulin Seguier | Mandirac
    1507Salins de Orieult et Alcoynes | Mandirac
    Au ténement de la Leigne, par l'archevêque de Narbonne

    En 1506, Robert Orieult, agissant comme trésorier de l'archevêque, baillait à nouvel acapit 200 mojades de terre du fief de la Leigne à Raoul Séguier, bourgeois de Narbonne, pour y établir des salines (El sally de Seguyt, 1537). Ces 200 mojades de terre sont désignées, dans l'acte de leur inféodation, sous les confronts suivants: cers, la rivière d'Aude; auta, les étangs de Narbonne et de Campignol et les aiguilles de ces étangs; midi, le grand coin de l'étang de Narbonne et herm s'élendant de ce coin jusques à la rivière, et aquilon, le coin de l'étang de Campignol près de las Tanquadcs et herm allant de ce point jusques à la rivière d'Aude. Dans l'année 1507, trois nouvelles aliénations, chacune de la même contenance, étaient faites par le procureur de l'archevêque et par son trésorier, à Guillaume Orieult, marchand de Narbonne, et à Guillaume Alcoynes. Les 200 mojades de la première de ces inféodalions avaient pour confronts de cers, la rivière d'Aude; d'auta, l'étang de Narbonne ; midi, la vieille cave, et aquilon, le salin de Raoul Séguier. Les 200 mojades de la deuxième étaient confrontées au cers, parle grand étang de liages; au levant, par la rivière d'Aude au midi, par l'Ardeilhon, et à l'aquilon, par les terres de Mandirac. Enfin, les confronts des 200 mojades de la troisième inféodation étaient les suivants cers, la rivière d'Aude auta, le coin de l'étang de Campignol et le Pech de Conilhac; midi, le Pech de Conilhac et herm de Gruissan, et aquilon, le rec de Cap d'Aude.
    Inventaire des archives communales de Narbonne - série AA

  • 1591Salin de Mandirac (Le grand Mandirac) | Mandirac

    Salin de Madame Villeneuve (propriétaire)


    XVIIe siècle
    Carte du canal royal de communication des mers en Languedoc F. Andreossy 1669 © BNF
    Carte du canal royal de communication des mers en Languedoc F. Andreossy 1669 © BNF Carte de Narbonne 1695 © BNF
    © BNF
  • XVIIIe
  • 1795Salin de Grimaud | Sigean
    (étang de Sigean)

    Salin aménagé dans un golfe en partie colmaté de l'ėtang de Sigean.

    XIXe siècle
    Salins de Grimaud et de Tallavignes Cadastre Napoléonien 1830 PW08920 © AD11
    Salins de Grimaud et de Tallavignes Cadastre Napoléonien 1830 PW08920 © AD11
    Le salin de Grimaud © IGN
    © IGN 1852
    ↳ Fermeture en 1962
  • XIXe
  • 1800Salin de Ferrand | Sigean
    (étang Ferrand)

    Estang Ferran, 1778
    ↳ Fermeture en 1962
  • 1803Salin de Tallavignes | Sigean
    (étang de Sigean)

    Salin aménagé dans un golfe en partie colmaté de l'ėtang de Sigean.

    XIXe siècle
    Salins de Grimaud et de Tallavignes Cadastre Napoléonien 1830 PW08920 © AD11
    Salins de Grimaud et de Tallavignes Cadastre Napoléonien 1830 PW08920 © AD11 Le salin de Tallavignes © IGN
    © IGN 1852
    ↳ Fermeture en 1962
  • 1810Salin du Lac (salin de l'Oeil de Ca) | Sigean
    (Le Deume)

    Le salin est situé dans la partie orientale de l'étang du Deume ou le Deume, ancien étang asséché en 1719, dont les dimensions étaient autrefois plus importantes: sa bordure occidentale était voisine de la voie domitienne. Il était ouvert sur l'étang de Bages-Sigean avant d'être isolé par les dépots de la Berre à la fin du XVIIIe siècle.
    Il a été abandonné, lorsque l'approvisonnement en eau salée devint plus difficile suite à l'alluvionnement de la Berre.
    L'étang fait actuellement partie de la Réserve Africaine de Sigean.

    XIXe siècle
    Salin du Lac Cadastre Napoléonien 1830 PW08920 © AD11
    Salin du Lac Cadastre Napoléonien 1830 PW08920 © AD11 Salin du Lac © IGN
    © IGN 1852
    De nos jours l'oeil de Ca
    ↳ Fermeture au début du XXe siècle
  • 1814Salin de La Palme | Port la Nouvelle
    (étang de Lapalme)

    Salin de La Palme © IGN 1950
    © IGN 1950
    Dans les années 60 Laplame et le salin vers 1960 Laplame et le salin fin 1960
    ↳ Fermeture en 2005 puis reprise de la production en 2014
  • 1828Salin de Sainte-Lucie (le Vieux Salin) | Port La Nouvelle
    (île de Sainte-Lucie / étang de Sigean)

    Le Vieux Salin est situé sur la rive droite de la Robine. Celle de gauche (salin de Sainte-Lucie) fut aménagée en 1848.
    Les salins de Saint-Lucie © IGN 1976
    © IGN 1976
    XIXe siècle
    Le Vieux Salin Cadastre Napoléonien 1830 PW08920 © AD11
    Le Vieux Salin Cadastre Napoléonien 1830 PW08920 © AD11 Le Vieux Salin © IGN 1852
    Le vieux Salin © IGN 1852
    XXe siècle
    En 1958 Le salin de Sainte Lucie en 1958
    Le salin de Sainte Lucie dans les années 1950 En 1965 Le salin de Sainte Lucie en 1965 ↳ Fermeture en 2005
  • 1840Salin Jules | Port la Nouvelle
    (île de Sainte-Lucie / étang de l'Ayrolle)

    Ce salin est situé sur la rive Nord de l'île.
  • 1880Salin de Campignol | Mandirac
    (Etang de Campignol)

    Photographie aérienne du salin de Campignol © IGN 1976 IR
    © IGN 1976 IR
    De nos jours Salin de Campignol vu depuis les Goules ↳ Fermeture en 1963
  • XXe
  • 1910Salin de Saint-Martin | Gruissan
    (Salin de Gruissan)
    Photographie aérienne des salins de Gruissan en 1962 © IGN
    © IGN 1962
    Il est fait mention en 1830 d'une vente de terrains comprenant des marais salants "La portion concernant des Salangs et joncasse " sans que l'on puisse affirmer l'existence d'une exploitation du sel.

    Dans le cadastre Napoléonien daté de 1830, aucun salin n'est indiqué.


    Dans les années 50 Gruissan et le salin de Saint-Martin vers 1950
    Dans les années 60 Gruissan et le salin de Saint-Martin vers 1960
    De nos jours Salin de Saint-Martin ↳ Fermeture en 2007 puis reprise de la production en 2012

Chronologie de l'étang Salin (Narbonne)

Votre navigateur ne supporte pas les fichiers au format svg
Chronologie

Les salines oubliées ou disparues

Il existe des salines dont les traces ou mentions sont rares, où les informations les concernants sont parcellaires et vagues. Au titre de l'inventaire, elles sont signalées ici:

  • Saline de Leucate, au lieu-dit les Salans, XIXe siècle, Archive des Salins du Midi

Pour en savoir plus

1. Olivier Weller Sel, eau et forêt : D'hier à aujourd'hui Editeur: Presses Universitaires de Franche-Comté (3 novembre 2008), Alain CHARTRAIN et Pierre-Arnaud de LABRIFFE p401-431. Vers une archéologie du sel en Languedoc-Roussillon (livre)
2. Dupont André. L'exploitation du sel sur les étangs de Languedoc (IXe-XIIIe siècle). In: Annales du Midi : revue archéologique, historique et philologique de la France méridionale, Tome 70, N°41, 1958. pp. 7-25.
3. LARGUIER, Gilbert Chapitre VII. La mer, la terre, le sel une croissance narbonnaise au XVIe s In : Le drap et le grain en Languedoc : Narbonne et Narbonnais 1300-1789 Perpignan : Presses universitaires de Perpignan, 1999
4. Nadine Boudou et Vincent Andreu -Boussut Les salins entre terre et mer, les carnets du Parc n°13. (livre)
5. Comité des Salines de France (CSF) Le sel dans l'Histoire.
6. María-José PENA Quelques réflexions sur les plombs inscrits d’Emporion et de Pech Maho. Pech Maho était-il un “comptoir du sel” ? Revue des Études Anciennes.
7. Charte Artem/CMJS n°1879. Accord conclu entre Étienne et ses soeurs d'une part, et Pons et ses soeurs d'autre part, au sujet d'une table de sel sise à Saint-Georges (près de Narbonne),
8. Charte Artem/CMJS n°237. 908: Charles III le Simple, roi des Francs, confirme les biens et les privilèges de l'abbaye de La Grasse.
9. INRAP Archéologie du sel
10. Mina Kojima Histoire des territoires du pâturage dans le Narbonnais (XVIe - XVIIe siècle) - Mémoire (UFR Histoire, Arts et Archéologie > Département Histoire)
11. Sophie Coadic, Corinne Sanchez Un témoignage archéologique de salines à Narbonne (Aude) : la découverte du soubassement d’une roue à élévation d’eau